vendredi 4 août 2017

Sous les vents de Neptune (et la suite)

Le dernier opus de Fred Vargas est sorti récemment; mettre la main dessus à la bibli? Même pas en rêve!* Mais c'est l'occasion de me souvenir de l'époque où je dévorais ses romans, alors pourquoi ne pas rattraper le retard? J'ai découvert avec joie qu'il se montait à cinq volumes, non compris cette recluse...

Sous les vents de Neptune
Fred Vargas
Viviane Hamy, 2004

Me voilà replongée sans crier gare dans la Brigade où officie Adamsberg, séparé de Camille, et hanté par l'histoire de son frère, accusé il y a longtemps d'un crime qu'Adamsberg a toujours attribué au juge Fulgence, serial killer sur des décennies, que le commissaire a suivi à la trace sans jamais pouvoir agir, car ce coupable s'arrange pour donner à chaque fois un coupable idéal à la police. Dernièrement, il aurait sévi en Alsace. Léger problème : le juge est mort et enterré depuis seize ans.

Par ailleurs, Adamsberg et quelques collègues se rendent au Québec pour une formation. Mais les événements vont les rejoindre outre Atlantique.

Ouf, j'ai vite repris goût à Fred Vargas, son univers finalement un poil décalé, son commissaire (et ses collègues) un poil hors normes eux aussi, ses dialogues, son humour; ses enquêtes avec toujours un petit côté 'impossible', où elle nous mène d'une main ferme, pas question de prendre un autre chemin!

De souvenir, on lui avait reproché l'usage d'un parler québécois un peu exagéré. Je ne suis pas experte, je dirais seulement que les québécois parlant aux français savent très bien user d'un langage compréhensible et que Vargas aurait pu dans les dialogues s'abstenir de tournures que lesdits québécois devaient traduire juste après.
L'avis de Karine:), blogueuse de là-bas, et bien connue de plusieurs! (on t'attend pour le festival America 2018)

Dans les bois éternels
Fred Vargas
Viviane Hamy, 2006
J'ai lu, 2008


On reste en France, sur Paris, mais avec des incursions en Normandie, où une bande de piliers de café vont tout de même accueillir le commissaire (après les Québécois, les Normands). Des morts, récents, d'autres moins, des tombes rouvertes, une ombre mystérieuse, une recette non moins mystérieuse. Et puis le passé d'Adamsberg qui resurgit.

Bref, ça y est, me voilà bien calée dans cette Brigade, efficace mais un poil folle. Un petit nouveau, qui parle en alexandrins et a des trucs à cacher...
Mention particulière à La Boule, le matou installé sur la photocopieuse (c'est chaud) qui demande à être porté vers sa gamelle. Mais qui saura jouer un rôle dans l'histoire.

On continue avec

Un lieu incertain
Fred Vargas
Viviane Hamy, 2008

On commence à bien prendre le pli, et je ne me lasse pas. Avec ce mini marathon Vargas, je prends conscience que c'est mieux de lire dans l'ordre, les personnages et leurs relations évoluent, même si lentement.
Des chaussures avec des pieds coupés (en Angleterre), une incursion en Serbie, et un meurtre où la victime est ventilée façon puzzle. Beurk, mais avec Fred Vargas on n'a pas le temps de s'en préoccuper, de l'aspect sanglant, et tant mieux.

J'en profite pour glisser quelques passages
"Toute chose très belle ou très laide abandonne un fragment d'elle dans les yeux de ceux qui la regardent."

"Lors de sa visite semestrielle d'inspection - qui visait essentiellement à emmerder le monde vu les résultats indiscutables de la Brigade-, on rangeait prestement les coussins qui servaient de couchette à Mercadet, les revues d'ichtyologie de Voisenet, les bouteilles et les dictionnaires de grec de Danglard, les revues pornographiques de Noël, les vivres de Froissy, la litière et l’écuelle du chat, les huiles essentielles de Kernorkian, le baladeur de Maurel, les cigarettes de Retancourt, et ce jusqu'à rendre les lieux parfaitement opérationnels et invivables."

Plog. (clin d'oeil à ceux qui l'ont lu)

Et pour terminer, en attendant que les deux derniers soient disponibles

L'armée furieuse
Fred Vargas
Viviane Hamy, 2011

Sur fond de croyances médiévales, on retourne en Normandie, mais avec des assassinats bien récents ou à venir. L'équipe s'occupe aussi d'un mort carbonisé dans une voiture, et éventuellement d'un pigeon martyrisé (il va bien, le pigeon, ainsi que la petite chatte dont Adamsberg s'occupe chez lui)
Toujours aussi plaisant à lire, un poil capillotracté, mais on s'en fiche, on ne lâche rien.
Je ne peux pas dire grand chose de plus, sauf qu'on retrouve des personnages arrivés dans le dernier volume, et je conseille de lire dans l'ordre!

Avec quatre romans de Fred Vargas, j'ai largement accompli le challenge série de l'été chez Philippe
*Edit du 3 août : j'ai presque terminé Temps glaciaires, et réussi à emprunter Quand sort la recluse. On ne lâche rien!

48 commentaires:

  1. J'ai autant de retard que toi ; je ne sais pas si je vais m'y retrouver en reprenant, mais je vais essayer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh on se cale très vite dans la Brigade, je les enchaîne sans fatigue... Mieux vaut lire dans l'ordre, c'est mon impression actuelle.

      Supprimer
  2. Quatre d'un coup ?!
    Je ne sais pas comment tu fais... Mais je ne suis pas une lectrice compulsive, je lis rarement deux oeuvres du même auteur de suite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hum, je dois avouer que j'en ai lu encore un et demi depuis... ^_^ C'est drôlement bien de lire ce qu'on veut quand on veut, ce sera l'été Vargas! ^_^ (compulsive? ^_^)

      Supprimer
  3. Bonjour Keisha, il faut que je lise les trois premiers que tu chroniques. J'ai découvert Vargas avec L'armée furieuse. Une belle plume. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne m'en lasse pas, j'ai bientôt terminé. Lire dans l'ordre c'est finalement mieux.

      Supprimer
  4. J'ai trouvé celui qui se déroule au Québec particulièrement mauvais... "L'armée furieuse" un peu mieux ainsi que l'avant dernier. La fameuse recluse est dans ma liseuse, mon mari a aimé mais je consacre mon été à de plus vieilles choses ou à des envies laissées au bord du chemin cette année...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'excès de parler québécois était pénible! J'ai relu le billet de Karine avec amusement.
      Sinon, là je suis avec la recluse (si j'ose dire) et j'aurai terminé les Vargas, une lubie comme une autre, et fort plaisante. Cet été aussi il y aura des vieilleries... Le bonheur, quoi!

      Supprimer
  5. ah le temps de lire ! ça me manque .. Vargas, dans une autre vie ! trop prolifique la dame

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas si prolifique, tu sais, un tous les deux ou trois ans, c'est raisonnable.

      Supprimer
  6. Je les lis depuis le début, au fur et à mesure de leur parution; Avec quelques déceptions (celui du Québec notamment...) mais son univers décalé et sa fantaisie me plaisent toujours. C'est bien loin des polars "best-seller formatés" !
    Et ma foi le dernier est un très bon cru :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, le Québec... ^_^ J'ai fini par zapper les répliques, puisque c'était traduit juste après!
      Mais l'histoire était bien!
      J'aime bien me laisser mener par le bout du nez, dans un univers complètement barré parfois (il y a quelques pages, quand ils prévoient la nourriture des oiseaux...)(oui, j'en suis aux 3/4 de la recluse!)

      Supprimer
  7. Aucun retard, hélas ! je lis les Vargas à leur sortie ! Même si il y a des titres que je trouve moins bien quand même, dont Sous les vents de Neptune, et Un lieu incertain, par contre, je ne sais plus pourquoi ... Et oui, il faut lire dans l'ordre, sinon, l'évolution des personnages, on y comprend rien ... M'enfin, un seul regret, il serait quand même temps que Camille revienne !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, Camille a disparu, là!
      Dans l'ordre, oui, sinon avec Zerk et le médecin d'Un lieu incertain, qui reviennent après, c'est spoiler!

      Supprimer
  8. Je n'aime pas trop les dialogues de Vargas et je n'ai pas lu ceux-là. Au début, j'étais sensible à la dimension historique présente dans ses intrigues mais je trouve qu'elle disparaît au fur et à mesure...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve parfois Adamsberg vraiment ignorant (Danglard est là), c'est l'occasion de détailler pour le lecteur?
      Je m'amuse toujours avec ses dialogues parfois fous, tu sais.

      Supprimer
  9. J'ai adoré le dernier (billet à venir), pour moi un très bon cru (qu'en penses-tu ?) bises, bonne suite d'été !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ecoute, je viens juste de dépasser la page 330, donc je suis dans le brouillard quant à la fin, mais je m'amuse bien!

      Supprimer
  10. je n'en ai lu qu'un et je n'ai pas apprécié alors je laisse passer , elle n'a pas besoin de moi pour avoir un très très large public

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Es-tu tombée sur un où Adamsberg n'apparaît pas? Ou sur celui que j'ai moins aimé, qui se passe à Rome? Elle peut déconcerter, c'est sûr; je suis étonnée de son succès, d'ordinaire le 'décalé' n'est pas si prisé.

      Supprimer
  11. J'ai lu des tas de Vargas dans le temps, et certains dans le lot que tu décris (mais je ne sais plus lesquels, mais la Normandie et le Québec, ça me dit bien quelque chose). pour ce qui d'être à jour sur la vie d'Adamsberg, du coup, c'est macache. Mon préféré reste celui qui parle de la peste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaah, la peste! Je pense avoir démarré par celui-là, et j'étais cuite!

      Supprimer
  12. Ca ça s'appelle une cure Vargas ! Je me souviens de celui au Québec, avec un rôle non négligeable pour Violette Retancourt. Je n'ai toujours pas lu les deux derniers, malgré" mon goût certain pour Adamsberg.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Violette joue un grand rôle au Québec, ça oui! Tu as le temps pour les lire, regarde, j'ai dû en rattraper un bon paquet, ça m'a fait une partie de l'été...

      Supprimer
  13. Réponses
    1. Pire! Je viens de terminer les deux suivants. Plus rien! ^_^

      Supprimer
  14. Un été vargassien en somme
    Je lirais moi aussi d autres Vargas
    Bel été
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait! Une rage de lecture ciblée, ça fait du bien.

      Supprimer
  15. Je vois que tu as la Vargamanie. Je viens d'acheter le dernier. J'aime son style et dans Le vent de Neptune je trouve le parler québécois plein de charme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce parler m'a fatiguée à la longue. Mais bref, il ne m'a pas empêchée de suivre l'historie avec plaisir. Bonne lecture du dernier!!!

      Supprimer
  16. Bon moi j'ai sauté des étapes, lu un des trois premiers (sympa sans plus), suivi de Sous les vents de Neptune (très bon souvenir), grosse grosse pause, et enchaîné sur les deux derniers (tu es trop forte, tu as fini par mettre la main dessus haha). J'ai particulièrement aimé Temps glaciaires. Je ne sais pas si je ferai un retour vers les tomes que je n'ai pas lus maintenant que je suis habituée à l'équipe telle qu'elle est actuellement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne veux pas savoir d'où viennent Zerk et Veyrenc? ^_^ Bon, tu peux t'en garder sous le coude, attendre quelques années ne nuit pas.

      Supprimer
  17. Quel marathon ! Je serai curieuse de lire ton avis sur le dernier, qui m'a un peu déçue car l'intrigue reprend plusieurs éléments utilisés dans les romans précédents et, du coup, j'ai trouvé l'auteur moins inventive, et comme un goût de réchauffé à ce dernier volume.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu les deux derniers qui me restaient, toujours satisfaite, billet à venir d'ici un peu de temps.
      Je viens de relire ton billet, oui, oui, d'accord, qui aime bien châtie bien, quoi?

      Supprimer
  18. Tu es une vraie fan dis donc !
    J'ai noté le lien. Merci pour ta participation à mon challenge. Je vois que je peux toujours compter sur toi...
    Un jour, je lirai Fred Vargas. Un jour... Oui, il faut trouver du temps... Il y a tant à lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te recommande cette auteur!
      Un challenge toujours plaisant, tu me connais.

      Supprimer
  19. J'ai tout à lire chez elle, et oui ! Je vais essayer de les lire dans l'ordre alors, d'autant plus que je dois au moins avoir sur mes étagères les deux tiers, vu que mon cher et tendre est fan :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà! Le cher et tendre a bon goût, tu pourras puiser, tranquillement, dans son étagère...

      Supprimer
  20. J'ai toujours un Vargas sus la main pendant mes vacances, tu me donnes bien envie de me replonger dans quelques uns. Eloignée de l'ordinateur pendant quelques jours et beaucoup de billets à écrire, je pense que je vais faire un condensé. Pendant que tu côtoies Adamsberg, je me promène avec Longmire :-))
    PS : camille ne me manque pas du tout, j'espère qu'elle est absente du dernier Vargas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (figure toi que le dernier Longmire est l'objet de mon prochain billet à paraître, programmé pour mercredi...)
      Pas l'ombre de Camille dans le dernier opus, même pas une référence. Je crois qu'Adamsberg lui-même s'en passe très bien.

      Supprimer
  21. De très bons souvenirs de lecture ! J'attends un peu pour lire le dernier, trop d'autres sollicitations !
    Je viens de lire un Michael Connelly, là aussi, j'accumule du retard, mais c'est pratique lorsqu'on cherche quelque chose à lire dans une librairie, enfin plutôt un coin librairie peu fourni...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A attendre, ce ne peut pas être moins bon, tu sais. ^_^
      Oui, Connelly, j'attends que le dernier soit libéré à la bibli... Un autre auteur que je suis régulièrement.

      Supprimer
  22. Je n'en ai lu que 2 ou 3 mais j'ai bien aimé le dernier quand sort la recluse . Je relirai peut être un jour les plus anciens j'aime en général suivre l'ordre car les personnages principaux évoluent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là oui ils évoluent, ou plutôt certains s'ajoutent, Veyrenc par exemple, ou Zerk.

      Supprimer
  23. Woaouh ! 4 d'un coup ! bravo ! Il faut dire que c'est toujours un plaisir de retrouver Adamsberg :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh cela se lit bien, lecture d'été... Depuis j'ai lu les deux qui manquaient... ^_^

      Supprimer
  24. Ah quand tu t'y mets, toi, c'est à fond!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Complètement! (et là pas besoin de se demander, je lis quoi après? pendant plusieurs livres...)

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!