vendredi 10 février 2017

Les vies de papier

Les vies de papier
An Unnecessary Woman
Rabih Alameddine
les escales, 2016
Traduit par Nicolas Richard


Drôle de roman, bourré de digressions et d'adresses au lecteur, mais tellement vif et à l'héroïne tellement 'brut de pomme' que cela se lit tout seul. Aaliya Saleh, 72 ans, divorcée d'un mari non regretté, sans enfants, n'a donc pas trop le profil de la Beyrouthine classique, mais elle aime sa ville et n'a jamais voulu la quitter, même au plus fort de la guerre. Plus que de sa vie privée (un amant?) elle préfère parler de livres, de musique; d'ailleurs elle a travaillé des années dans une librairie, et chaque année s'est lancée dans une traduction. Mais attention! Elle prend un roman écrit ni en anglais ni en français, se procure deux traductions en anglais et français, et à partir d'elles traduit en arabe.

Sur les livres comme sur la vie et les gens, elle a des opinions bien arrêtées, mais laisse plutôt les gens tranquilles (et aime la réciproque). Une grande amie, Hannah, dont les détails de l'existence se révéleront peu à peu. Une visite à sa mère. Une inondation. Beyrouth au fil du temps et des rues. Un roman qui se lit avec plaisir, bourré de références!

Quelques passages

"Lire un bon livre pour la première fois est aussi somptueux que la première gorgée de jus d'orange qui met fin au jeûne du ramadan."

"J'estime qu'il est regrettable que l'essentiel des écrits américains contemporains semble influencés par Hemongway, le héros des garçons adolescents de tous âges et de tous sexes, plutôt que par le génie des lettres sui generis, Faulkner. Une phalange de livres sur l'ennui dans le Midwest fait l'objet de louanges (quant à savoir où se trouve le Midwest, c'est pour moi une constante source de perplexité, quelque part près de l'Iowa, j’imagine), de même que les livres sur l'angoisse inexplorée dans le New Jersey ou les couples incapables de communiquer dan le Connecticut. C'est Camus qui fit valoir que les romanciers américains sont les seuls qui pensent ne pas avoir besoin d'être des intellectuels."

"Je ne souhaite à personne qu'elle [ma mère] lui crie dessus, pas mêem à Benjamin Netanyahou, ni mêem à Ian McEwan."

"Tout Beyrouthin d'un certain âge a appris qu'en sortant de chez lui pour une promenade il n'est jamais certain qu'il rentrera à la maison, non seulement parce que quelque chose peut lui arriver personnellement mais parce qu'i lest possible que sa maison ait cessé d'exister."

"Il doit y avoir un mot dans certaines langues pour décrire l'angoisse que l'on ressent lorsqu'on se retrouve soudain face à son avenir terrifiant. Je n'en vois aucun dans les langues que je connais.
(...)
Peut-être ce mot est-il simplement mère."

Beaucoup d'avis, dont ceux de Nicole, culturelle, clara, cathulu, cuné, Aifelle, myriam, Violette,

Ma participation au challenge Lire sous la contrainte avec un contrainte plutôt facile, ce qui explique que je n'y fais figurer que les 'nouvelles 'lectures.

64 commentaires:

  1. Une excellente lecture et quelle érudition chez l'auteur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf, je le savais, j'avais oublié plein de liens (google...). En effet, chouette roman, et j'ai déjà noté un titre (euh deux)dans ma LAL...

      Supprimer
  2. Quelle unanimité autour de ce livre ! Sans doute à lire, mais il faut bien faire des choix...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage, dommage... Fais-lui une place!

      Supprimer
    2. Pas si unanime, Delphine Olympe : abandon pour cause d'ennui, de mon côté ( même si j'ai bien aimé au début, l'absence d'histoire m'a lassée).

      Supprimer
    3. J'avoue que les commentaires de Brize et Violette me refroidissent un peu... Et puis tu verrais la pile de livres qui est au pied de mon lit !

      Supprimer
    4. J'ai placé l'avis de Violette que j'avais oublié (ou google)(supposant après recherche vaine que Brize n'en a pas parlé). Bon, il n'y a pas d'histoire trépidante, mais une fois dedans on suit cette femme et ses pensées. L'intérêt du roman n'est pas dans le romanesque justement, et c'est assez vif pour ne pas trop lasser (mais j'admets que ça puisse arriver, on se demande parfois où l'auteur veut en venir avec son héroïne).

      Supprimer
    5. A Brize : oui, je suppose que comme moi tu ne fais pas de billets quand tu abandonnes?

      Supprimer
  3. Noté quelque part, ça dépendra si je tombe dessus en bibliothèque ! ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Un très beau roman, dont on n'a pas assez parlé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah si j'ai trouvé quelques billets, oui c'est le genre de roman qui allonge la LAL, je n'ai pas noté Javier Marias mon déjà chouchou (elle a bon goût Aaliyah! ^_^) mais Magris!Pour Faulkner, je partage son avis (en toute modestie ^_^)

      Supprimer
    2. par quel titre commencer pour Javier Marias?

      Supprimer
    3. Peut-être celui dont on avait parlé le plus récemment, Comme les amours, qui forme un tout (car pour d'autres romans des personnages reviennent)et devrait être facile à trouver en médiathèque. Après, il faut voir ce qui est disponible.

      Supprimer
  5. Un roman qui me tente beaucoup, je le lirai. Bonne journée, Keisha.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je souhaite qu'il apparaisse dans ta médiathèque!

      Supprimer
  6. Beaucoup aimé ce livre! Un livre qui donne envie d'en lire d'autres, j'ai acheté Hakawati du même auteur mais il attend son tour (la file est longue)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, pour ma part j'ai noté des auteurs... ^_^

      Supprimer
  7. oui ben moi je fais partie des rares à n'avoir pas tellement aimé, je me suis un peu ennuyée à vrai dire, mis à part quelques passages, je dirais bofbof pour résumer:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton billet n'est pas si négatif. C'est vrai qu'on pourrait attendre plus de péripéties, mais...

      Supprimer
  8. Une lecture plaisante et intelligente : je note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut se laisser aller... (et noter les titres cités dans le roman... ^_^)

      Supprimer
  9. Sacrée bonne femme que cette Aaliya. J'aime bien son côté insoumis et indépendant. Son amour de la littérature (et de la musique classique, pour ne pas la résumer à Chopin) est communicatif. A première vue, si j'ai noté quelques références, elles me semblent trop érudites pour moi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suppose que tu as aimé, tout de même! Les références, oui, parfois c'est pointu, mais aussi l'occasion de découvrir soi-même... J'ai noté un morceau de Bach pour l'écouter plus tard... Et des livres. Après, c'est à voir si j'accroche!

      Supprimer
  10. j'avais envie de lire et sans doute je le ferai mais pas tout de suite car j'ai trop de retard dans mes lectures.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne perturbe pas ton programme de lecture, car celui-ci risque de t'entraîner vers d'autres... ^_^
      Un jour, peut-être?

      Supprimer
  11. Ce que tu en dis me donne envie de découvrir cette femme un peu plus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une drôle de femme, qui demeure un peu secrète.

      Supprimer
  12. J'avais failli l'emprunter à la bib' (ça avait d'être tellement mon truc !) mais j'ai lu quelques avis qui me l'ont fait classer en non urgent au final. Bon, faut dire que face à mes LAL/PAL, je suis obligée de faire un tri radical.:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut suivre ton instinct! Quand il sera en poche, il y aura d'autres occasions d'y penser?

      Supprimer
  13. En poche sûrement, mais sacrément tentant !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'il sera en poche assez vite.

      Supprimer
  14. Un livre où l'on note des titres à lire ... C'est pas bon pour ma boulimie, ça ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas bon du tout. ^_^(mais certains sont déjà lus, ou testés et pas approuvés, ou introuvables, donc ça va)

      Supprimer
  15. Malgré tous les ais enthousiastes, quelque chose me retient... (sans doute parce qu'on en parle trop ??)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, finalement on en parle pas mal. Attends que ça se calme et vas-y, après tout le roman ne sera pas moins bon si tu attends. Je fais pareil avec les Ferrante, mais là le souci c'est qu'on va avoir quatre volumes!

      Supprimer
  16. Un livre qu'on voit beaucoup sur les blogs et qui a l'air de beaucoup plaire, je le lirai certainement un jour, toujours en décalage, je préfère attendre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de souci, je lis parfois aussi en décalage (surtout quand je dois attendre que le livre soit disponible à la bibli, avec le risque qu'ensuite je n'aie plus envie)(et ça dégage la LAL!)

      Supprimer
  17. Repéré au moment de sa sortie,mais j'attendrai qu'il soit disponible à la médiathèque. Le battage fait autour de ce roman me fait craindre une déception...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans les blogs, je n'en aurais rien su! Merci à eux, donc. Bonne lecture, mais ne t'inquiète pas, tu verras que ce livre est plein de qualités, mais peut-être que le rythme te paraîtra étrange.

      Supprimer
  18. A priori, ce ne serait pas mon truc mais tu en parles tellement bien que j'ai carrément envie d'essayer ! Noté !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, il faut essayer (c'est ce que je fais en général dans mes lectures)

      Supprimer
  19. Tu donnes envie, je guette le poche

    RépondreSupprimer
  20. Bon, il va falloir que je l'ajoute à ma PAL... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien ne presse, alors voir le poche ou la bibli...

      Supprimer
  21. Ha ha moi aussi j'attends en général que l'exaltation bloguesque soit passée et j'attends aussi pour les Ferrante ! Mais comme il va y avoir 4 volumes, je vais peut-être commencer à en acheter deux... Celui-ci est noté depuis les avis d'Aifelle, de Clara et de Cuné, l'avis de Violette avait tempéré mes ardeurs mais pas mon désir de me faire mon avis ! Soit j'attendrai le Poche, soit non ! ;) Mais je pense que je le lirai ! ^-^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au moins il n'y a qu'un volume. ^_^
      Pour les Ferrante, les poches commencent à sortir, il suffit d'attendre gentiment.

      Supprimer
  22. Noté la semaine dernière en passant à la F.. mon train était en retard .Je voulais avoir des avis donc merci pour ce billet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les passages repérage à la F., oui c'est une idée. Après on réfléchit, on note... (récemment j'ai craqué, mais juste pour un poche que je voulais lire de toute façon)

      Supprimer
  23. J'en ai pas mal entendu parler, et il fait visiblement l'unanimité. Je suis curieuse, mais j'attendrai sûrement la sortie poche également.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut trouver des avis moins enthousiastes, mais je pense que c'est un roman à découvrir.

      Supprimer
  24. Je ne connais jamais les livres que tu lis.
    Merci pour cette dernière participation et rendez-vous demain pour la prochaine contrainte (facile, je pense).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un roman assez vu sur les blogs, cette fois!
      Oui, la prochaine contrainte, on l'attend! Merci encore.

      Supprimer
  25. Tu te fais bien tentante aujourd'hui dis donc ! Je note aussi !

    RépondreSupprimer
  26. Réponses
    1. Ce livre mélange drôlerie et tristesse.

      Supprimer
  27. J'ai beaucoup aimé le portrait de cette femme non conventionnelle, et complétement libre, du moins dans sa tête, et malgré la lourdeur des codes sociaux.
    je ne connaissais pas l'auteur, avant de découvrir une très belle interview de lui sur France Inter, chez Augustin Trappenard de mémoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Durant ma lecture, j'ai dû me secouer plusieurs fois, pour me dire, 'mais l'auteur est un homme'!

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !