vendredi 4 novembre 2016

Black Out / All Clear

Ces deux volumes forment l'ensemble intitulé Blitz. Que du bonheur, et en plus il y a plein de pages (même s'il y avait possibilité d'élaguer)!!!

Black Out
Connie Willis
Bragelonne, 2012
Traduit par Joëlle Wintrebert


Oxford, avril 2060. Pour étudier l'histoire, en plus des documents habituellement usités, existe le voyage dans le passé! Mais pas question de céder à n'importe quelle inspiration (se débarrasser de Hitler, aider Napoléon à Waterloo...), c'est impossible, et d'ailleurs les points d'arrivée sont choisis comme 'non divergents', à savoir ne risquant pas d'attirer l'attention des contemporains et éloignés de tout lieu risquant de voir basculer les événements. Dunkerque en 1940, par exemple. Or voilà que Mike Davis, désirant étudier les héros de Dunkerque -mais à Douvres- se retrouve en plein repli des armées à Dunkerque. Eileen, elle, se charge d'étudier le sort des enfants évacués à la campagne, et a fort à faire, coincée chez une aristocrate ne levant pas le petit doigt, surtout que les affreux Alf et Binnie entraînent les autres gamins dans des tours pendables. Ajoutons une quarantaine pour cause d'épidémie de rougeole, et la pauvre Eileen ne peut rentrer en 2060 à heure dite.
Polly, pour sa part, a choisi le Blitz, quand les bombes tombaient régulièrement sur Londres (7 septembre 1940 - 21 mai 1941)(des milliers de morts et de blessés, des évacués, des ruines). Vendeuse dans un grand magasin, elle partage le quotidien des londoniens.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Blitz
population réfugiée dans le métro pendant une alerte
Le temps passe, les trois héros s'aperçoivent que leur retour est impossible, auraient-ils changé le passé/le futur? Pourquoi ne vient-il pas d'équipe de récupération?

Me croirez-vous si je dis que les 643 pages se dévorent?
Le lecteur passe d'un protagoniste à l'autre, avec aussi des retours en 2060, et des passages en 1944 (les V1 comme si vous y étiez!) et 1945 (le 7 mai vécu dans la foule) et vit réellement le Blitz avec ces courageux londoniens.
Mike, Polly et Eileen ont un avantage, ils sont censés connaître les événements (et si possible éviter les bombes) mais qu'en sera-t'il s'ils demeurent coincés dans le passé? D'autant que Polly s'est rendue en 1945 pour une mission et qu'il lui sera impossible d'être deux fois au même moment...

Le découpage rend le roman palpitant, et Connie Willis a l'art de faire passer une multitude de détails sur cette période. On est réellement dans le brouillard, dans l'obscurité, dans la poussière. On est bousculé dans le métro bondé (et superbe idée de la troupe de théâtre). Sans oublier l'humour. (J'ai adoré les références à Agatha Christie.)


Alors forcément j'ai attaqué sur le champ le deuxième tome, All clear, et ses 700 misérables petites pages.


All clear
Connie Willis
Bregelonne, 2013
Traduction de Joëlle Wintrebert et Isabelle Crouzet

Mais qu'est-ce que c'est bien bidouillé! Suspense, découvertes jusqu'à la dernière minute, personnages attachants (nos 'historiens' et les anglais durant le Blitz)(et, incroyable! même Alf et Binnie, pourtant ce n'était pas gagné d'avance)
Raconter ce tome 2 reviendrait à divulgâcher. Je veux juste parler du prodigieux travail accompli par Connie Willis, car en sortant de cette lecture on a une belle vision de la seconde guerre mondiale version Angleterre. Le projet ultra est évoqué, de même que les efforts des différents services pour convaincre les Nazis que le débarquement de Normandie aura lieu à une autre date et un autre lieu.
Mais surtout, la vie quotidienne des Londoniens et leur courage invincible est mis en valeur.
"Le lendemain du jour où ils avaient vu la moitié de leur ville s'embraser sous leurs yeux, ils n'étaient pas restés assis à se lamenter.Ils avaient éteint les incendies qui couvaient encore, extrait les victimes des décombres, réparer les canalisations, les voies ferrées et les lignes téléphoniques. Et ils s'étaient présenté au travail même quand l'endroit où ils exerçaient leur métier avait été détruit, et ils en avaient
déblayé les débris. La vie continuait."
(29 décembre 1940)(passages à couper le souffle)

Les avis sur le tome 1 de blog o livre (des bémols, en gros trop d'historique pas assez de SF), zarline, noosfere, mes imaginaires,
Les avis sur le tome 2 de fractale/framboise, bifrost, blog o livre (des bémols argumentés), zarline,
Pour le tout : charybde, qui lui aussi comme moi s'est agacé des "quiproquos,  rendez-vous manqués et angoisses forcées"

All clear participe aussi au challenge Lire sous la contrainte!

44 commentaires:

  1. Comme je n'ai pas du tout accroché à "Sans parler du chien", je ne suis pas très tentée par ces deux-là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hum, oui. Même si le voyage dans le temps occupe bien moins de place, et que c'est une façon aisée d'en apprendre beaucoup sur cette période de l'histoire en Angleterre. Je ne m'attendais pas à accrocher aussi bien.

      Supprimer
  2. Ton article me donne envie même si les pavés ont l'air quand meme d etre de grandes montagnes à Franchir !!
    Merci pour ta chronique sur ces deux romans !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut largement plusieurs jours pour chacun, mais les pages se tournent facilement et l'écriture ne présente pas d'aspérité. On lit ce genre de roman pour la détente, ce n'est pas un reproche, et à la fin on sait plein de choses.
      (j'ai fait un saut sur ton joli blog!)

      Supprimer
  3. C'est vrai que l'aspect "pavé"x2 me rebute un peu mais tu as su chatouiller ma curiosité (que l'historique l'emporte sur la sf me rassurerait, même) alors que ces romans m’étaient passés complètement à côté...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Idéal si on a du temps quand même car j'avoue que j'ai enchaîné les deux sans souffler!

      Supprimer
  4. "700 misérables petites pages" rien que ça :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On n'est pas des petites natures, quoi! (admettons tout de même que l'écriture n'a rien de compliqué, ni les idées; ce n'est ni Kant ni Proust)(mais ça change!)

      Supprimer
  5. je t'ai vu accro et ton billet le confirme! et comme je préfère l'historique au sf - il me les faut !!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les purs et durs de la SF ont été un poil déçus, mais moi le tout m'allait très bien; ceci étant, c'est un efficace page turner non dénué de défauts -un petit élagage conviendrait, mais bon, on ne s'en aperçoit guère, tellement c'est bien fait.

      Supprimer
  6. Des pavés tout de même... mais ton enthousiasme est contagieux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, en dehors du pavé de l'été, c'est rageant! ^_^ Mais ça se lit d'un souffle (un long souffle )

      Supprimer
  7. Réponses
    1. Le côté SF n'est pas trop développé ici...

      Supprimer
  8. J'ai le premier en numérique depuis ... un certain temps et toujours pas franchi le pas alors qu'il est dans ma liste de pavés de l'été potentiels (oui, moi, c'est l'aspect davantage historique que SF qui fait que je ne me précipite pas, plus les bémols lus ici ou là) (et puis je ne suis pas une Grande Dévoreuse de Pavés, contrairement à toi :) ! )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De toute façon, il faut lire les deux, ils forment un même roman.
      Oui, ç'aurait été bien pour le pavé de l'été, mais c'est arrivé récemment à la bibli...

      Supprimer
  9. l’Angleterre pendant et après la guerre est très à la mode en ce moment. Pourquoi pas si j'ai le courage de lire de gros pavés.

    RépondreSupprimer
  10. Ces bouquins me tentent très fort, le Blitz, ça devait être quelque chose... Je reviens de Londres où j'ai visité les Churchill War Rooms. Il disait aux Anglais : peut-être que cela s'arrêtera dans quelques semaines, peut-être que cela s'arrêtera demain, peut-être que cela ne s'arrêtera jamais... Il ne leur a jamais doré la pilule !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce livre est alors pour toi! C'est plain de détails intéressants.

      Supprimer
  11. Bien trop de pages pour moi qui ai déjà du mal à trouver le temps de lire (à mon grand regret d'ailleurs !).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais un peu inconsciente, c'est sûr, mais cela se lit plutôt vite.

      Supprimer
  12. Je ne connais pas du tout. Ce qui est souvent le cas chez toi.
    Merci pour ta participation à mon challenge. C'est noté.
    Bon weekend.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, c'est ça qui est bien dans les blogs, les lectures inconnues.
      J'adore ce challenge!

      Supprimer
  13. Tu sais m'intriguer ! Ca a l'air super ! Et en même temps 1300 pages là, comme ça, tout de suite, ça freine quand même ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Meuh non, il suffit de choisir son moment!

      Supprimer
  14. Voilà un sujet bien tentant : un peu de SF et beaucoup d'histoire. En y ajoutant ton enthousiasme, je vais l'ajouter à ma PAL. il faudra ensuite trouver un moment ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, le moment, mais je préviens qu'on risque de laisser de côté toute vie sociale... (et menu jambon nouilles si on doit cuisiner)

      Supprimer
  15. Je ne suis pas, loin de là, une pure et dure de la SF, mais plutôt une accro à l'historique romanesque, alors je retiens ces deux pavés, mais si quand on termine le premier; on saute sur le second, je vais me retenir d'aller les acheter tout de suite pour ne pas qu'ils prennent la poussière avant de dégager un espace temps suffisant pour me regaler !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces deux livres viennent de la médiathèque, pas de problème d'espace, pour le temps, hé bien il se trouve que j'en avais! Je te signale que le tout existe en un seul volume (je 'ose pensant aux bras musclés qu'on acquiert ainsi)

      Supprimer
    2. Pour l'espace, j'ai une extension en cours de construction ! Le temps, j'en ai eu avec mes côtes en vrac. ce qui fait que pour les muscles à refaire, il me faut ces bouquins. CQFD. (on userait de tous les arguments pour lire ...)

      Supprimer
    3. (je relis ma réponse, ouf tu as corrigé et compris)
      Pfff, l'espace j'en ai aussi, mais rien à faire, je me tiens à une ligne dure : on n'achète pas de nouvelles étagères, et on désherbe!
      Bon courage pour ta remise en forme!

      Supprimer
  16. pas trop mon genre mais ... justement ! il bon de sortir des sentiers battus parfois ! "700 misérables petites pages"? Tes journées font-elles plus que 24h? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que parfois je me pose la question... ^_^ Surtout que je lis rarement le matin. Alors? Je lis vite, c'était tellement passionnant que j'ai délaissé internet, et puis les soirées étaient libres. Toute autre explication serait inquiétante.

      Supprimer
  17. Je lai beaucoup vu chroniqué et ça m'a donné envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le thème qui m'intéressait (le voyage dans le temps), alors l'humour me plait et puis finalement la période historique qui ne m'attirait pas plus que ça, j'ai aimé.

      Supprimer
  18. Ouhlala là tu me donnes envie de m'y plonger direct ! "Malheureusement", je me suis embarquée dans de la SF chinoise, après j'ai un truc belge de la bib' à lire, puis une LC nordique, et peut-être une LC haïtienne, sans compter "Petit pays", "Désorientale", euh ouais, ça me paraît difficile à caser le Connie Willis pour 2016.:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais qu'on a prévu le premier de la 'série' en juin 2017. Rien ne presse!

      Supprimer
  19. J'ai adoré cet énorme roman (t1 et 2). Evidemment, il y a des longueurs et des personnages un peu agaçants mais l'aspect historique est tellement précis ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'émotion et l'admiration de Connie Willis pour les anglais de cette période est souvent palpable. On est vraiment dans l'Histoire!

      Supprimer
  20. Délicieuse contrainte que ces deux livres alors.
    Merci pour la mise en avant.
    Bisous bonne soirée du mercredi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait! Savoir qu'on a plein de pages à lire qui vont vous emporter, c'est chic!

      Supprimer
  21. Science et fiction et moi, pas jojo, mais tu as presque réussi à me convaincre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait c'est le côté historique qui est amplement développé, donc tu ne risques rien!

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!